Logo COCOFCI
Compendium des Compétences Féminines de Côte d'Ivoire

Sécurité: Euphrasie Yao célèbre les pionnières de la police nationale

  
  
01-03-2019

La Police Nationale de Côte d’Ivoire a, à travers sa direction rendue hommage aux premières femmes policiers ce jeudi 28 février. C’était au cours d’une cérémonie dénommée ” cérémonie de célébration des pionnières de la police ” à l’école nationale de police à Cocody. La Ministre Euphrasie YAO, conseillère auprès du Président de la République chargée du genre était la marraine de la cérémonie.


C’est à la ministre Euphrasie YAO, conseillère spéciale du Président de la République chargée du genre que la cellule de coordination du genre de la police nationale a fait l’honneur d’être la marraine de la cérémonie de célébration de la première femme policier de Côte d’Ivoire.

La promotion du genre, elle en a fait son engagement personnel. Elle ne manque jamais les occasions où les femmes sont célébrées, où la question du genre est débattue. Ce jeudi 28 février, elle était encore présente aux côtés de ses sœurs de la police nationale pour magnifier et célébrer la femme policière et particulièrement la toute première promotion de femmes au sein la police. Euphrasie YAO a exprimé toute sa joie aux femmes policières pour le choix porté à sa modeste personne en tant que marraine de la cérémonie. Pour elle cette cérémonie de célébration des premières femmes policières « est une célébration du mérite et de l’engagement ».

“Le moment est favorable et ce moment, c’est maintenant “, tel est le slogan de la titulaire de la Chaire UNESCO, Eau, Femmes et Pouvoir de décision, la ministre Euphrasie YAO pour galvaniser les femmes. Oui dira-t-elle « le moment est favorable à l’école de police »,car selon elle, c’est à l’école de police que sont formés des corps d’élite chargés d’assurer la sécurité, souvent au péril de leur vie. Ensuite, le moment est favorable parce que dans ce corps de métier, nôtre pays a vite compris qu’il fallait introduire les femmes” a soutenu la ministre. Elle a rendu un vibrant hommage à toutes les femmes policières et particulièrement celles de la première promotion.

Comme à chaque fois que l’occasion lui ait donné, Euphrasie YAO est revenu e sur les avancées et les réformes en matière de promotion du genre en Côte d’Ivoire depuis l’avènement du pouvoir Alassane OUATTARA. Parmi ces réformes “nous avons l’ouverture de l’école militaire préparatoire et technique ( EMPT) de Bingerville et de la Gendarmerie aux femmes. En plus de ces réformes pour la promotion de la femme dans l’armée, un plan d’action a été mis en place pour la promotion du genre qui a déjà enregistré plusieurs acquis notamment le Compendium des Compétences féminines de Côte d’Ivoire, un instrument unique en son genre dans le monde. Ce plan d’action a permis à la Côte d’Ivoire d’obtenir plusieurs distinctions nationales et internationales”, a indiqué la conseillère spéciale du Président de la République.

“Mais beaucoup reste encore à faire pour hisser encore plus haut la Côte d’Ivoire en matière de la promotion du genre”, a-t-elle reconnu, car la Côte d’Ivoire occupe la 43ème place sur 50 pays en Afrique en matière de promotion du genre. La ministre Euphrasie Yao a invité les femmes policières à s’approprier des réformes engagées pour la promotion du genre notamment le Compendium des Compétences féminines de Côte d’Ivoire et les a exhortées à œuvrer davantage pour éradiquer le fléau de la violence basée sur le genre car selon elle, la lutte contre ce fléau et l’autonomisation des femmes permettront de consolider la sécurité et la paix.

Avant Euphrasie YAO, le Directeur Général de la police nationale Kouyaté Youssouf représentant le ministre de l’Intérieur et de la sécurité Sidiki Diakité a exprimé toute sa gratitude à la marraine pour son engagement constant et personnel pour la promotion du genre en Côte d’Ivoire

Pour le DG de la police Nationale « la police nationale a très vite compris la politique du genre à travers le recrutement des premières femmes policières en 1987 ». La police nationale compte à ce jour 13,30% de femmes des effectifs selon Kouyaté Youssouf. Conscient de cette mince représentativité des femmes au sein de la police nationale, le Directeur général a indiqué que des efforts sont en cours pour augmenter cet effectif des femmes. Une augmentation de l’effectif des femmes à la police Nationale est nécessaire car « le rendement des femmes policières est satisfaisant », souligne Kouyaté Youssouf.


Femme à la une En savoir +

Femme à la une NATHALIE TAN épse FONDIO Administrateur principal des servic

Inscrivez vous dans la Base de Données du COCOFCI

Femmes de haut niveau, jeunes femmes diplômées, femmes de tous niveaux qui excellent dans leurs secteurs d'activité.

Inscription
JOB

Offre d'emploi

Le Compendium met a la disposition de ses internautes un espace de recherche d'emploi. Quelque soit votre metier et votre situation... [Voir les offres]

Citation de la semaine

Ne perds jamais espoir. Lorsque le soleil se couche, les étoiles apparaissent - Proverbe Africain